Bienvenue sur le site d'Ignicité Ignicité Ignicité

Ignicité
Telephone Ignicite

SECTEURS D'INTERVENTIONCONTACT

L’erreur est-elle possible en expertise incendie-explosion?

L’erreur est-elle possible en expertise incendie-explosion?

12/09/15 – Une affaire d’incendie datant de 2012 ressurgit dans la presse locale et nous invite à réfléchir en tant qu’expert incendie…

« Dans la nuit du 4 au 5 janvier 2012, un violent incendie avait ravagé une grande bâtisse aux Rosiers-sur-Loire dans le Maine-et-Loire, provoquant la mort d’un quadragénaire et la destruction de six logements. L’enquête préliminaire ouverte à l’époque par le parquet d’Angers, qui privilégiait la thèse de l’accident, avait été classée sans suite après trois rapports d’expertise en ce sens.

Courant 2014, coup de théâtre. Une Britannique vivant à Exeter (Devon) annonce aux policiers anglais que son fils, blessé lors de l’incendie et qui vivait alors chez son père, lui a avoué avoir mis le feu volontairement. Le jeune homme, mineur au moment des faits, avait expliqué avoir utilisé un système complexe de mise à feu, un dispositif partant de la batterie de sa moto. » (Source: France 3)un-anglais-se-denonce-trois-ans-apres-un-incendie-mortel

 

Que doit on retenir de cette affaire? Est-il imaginable qu’un expert puisse faire une erreur, surtout lorsqu’il y a eu mort d’homme ? Il n’y a sans doute pas une seule réponse. Au même titre que le risque 0 n’existe pas, alors sans doute peut-on admettre que l’erreur 0 n’existe pas non plus. En même temps comment réagir quand ce n’est pas un rapport d’expert mais trois rapports d’experts qui confortent la thèse accidentelle de l’enquête préliminaire de Gendarmerie ?
Quelles ont pu être les causes de cet erreur ? Est-il possible que la violence de l’incendie ait détruit toutes les traces permettant d’orienter une hypothèse vers un incendie volontaire ? La lecture des traces de combustion, l’audition des témoins ou le recueil des données en général, n’ont-elles pu être menées à terme ?

La méthode NFPA 921 propose 4 causes possibles d’incendie : la cause accidentelle, la cause volontaire, la cause naturelle ET la cause indéterminée. Rappelons que la cause indéterminée est une cause à part entière! L’article 18.6.5.1 précise « Lorsque toutes les causes d’incendie envisagées ont été écartées et qu’il ne reste à l’investigateur aucun scénario accrédité par les faits, le seul choix possible est de conclure que la cause est indéterminée. on ne peut baser un scénario sur l’absence de traces ou de preuves ». L’article 18.7.4 précise : « Le niveau de qualité de la conclusion ne peut que refléter celui des données exploitées ».

Alors certes aucun expert n’aime conclure par une cause indéterminée, mais elle est une cause à part entière qui peut être justifiée par l’absence de données exploitables.index

Pour autant, il ne s’agit pas ici de juger encore moins de refaire l’histoire – nous ne connaissons ni le contexte ni la scène – mais bien de tenter un retour d’expérience, une remise en question saine afin d’améliorer nos investigations incendie. On ne le redira jamais assez chez IGNICITÉ : il est nécessaire de s’appuyer sur le principe du SFE (principe appliqué en criminalistique):

  • SAVOIR : connaissances approfondies dans de nombreux domaines, les sciences du feu en tout premier lieu, compréhension et maîtrise de la méthode NFPA 921,
  • FORMATION : actualisation et à approfondissement des connaissances,
  • EXPÉRIENCE : on ne peut maîtriser la méthode ou aiguiser son jugement qu’en pratiquant sur le terrain et au contact des autres.

Part conséquent cette affaire nous rappelle la nécessité de pratiquer une expertise et une investigation fine et objective, de rester extrêmement vigilants dans nos hypothèses et surtout de les tester pour les valider ou les écarter…

En guise de conclusion, sans doute l’erreur 0 n’existe pas,

en revanche ne pas tirer des conclusions vers plus de vigilance et de professionnalisme

dans nos pratiques serait à coup sur une faute certaine.

Article Courrier de l’Ouest-10/09/15

Article France 3-10/09/15

Article Ouest France-10/09/15