Bienvenue sur le site d'Ignicité Ignicité Ignicité

Ignicité
Telephone Ignicite

SECTEURS D'INTERVENTIONCONTACT

CHANTIER DE CONSTRUCTION: une phase critique en matière de risque incendie!

CHANTIER DE CONSTRUCTION: une phase critique en matière de risque incendie!

09/01/2019 – Quelques rappels succincts en matière de chantier de construction et de risques incendie

Un chantier est une phase à risque, ils sont peu nombreux mais engendrent très souvent des dommages et préjudices majeurs (outre les destructions du bâtiment, il faut ajouter des retards de livraison, des pénalités en conséquence, des pertes d’exploitation possible…)

Pour intégrer ce risque il convient de procéder à :

  • l’analyse des risques d’incendie en phase de chantier selon les corps de métier;
    • thermique : les appareils de chauffage, les flammes nues, les travaux par point chaud,
    • électrique : les étincelles produites par des arcs électriques ou la surcharge électrique,
    • mécanique : les étincelles résultant de machines telles que les tronçonneuses, les meuleuses…
    • climatique : la foudre,
    • chimique : les solvants, les colles utilisés sur les chantiers,
    • humaine : la cigarette ou l’allumette…
  • l’application d’actions de prévention actives et passives dédiées;
    • s’agissant des action de prévention active elle consiste essentiellement à les mettre en œuvre au fur et à mesure de l’avancer du chantier (ex: mise en eau d’un réseau d’adduction d’eau; d’extincteurs etc…);
    • pour les actions de prévention passives, la vigilance sur l’interaction des produits chimiques et matériaux stockés sur le chantier est une très bonne illustration;
  • la mise en œuvre du permis par point chaud;
    • il implique une phase d’évaluation des risques
    • de mise en œuvre de moyen de prévention active (extincteurs…)
    • de renseignement du permis par points chauds et de définition du mode opératoire pour une intervention donnée
    • de la consignation de ce document
  • la vigilance jusqu’en en fin de chantier
    • les intervenants dépendant de différents corps de métier, les outillages, les matériaux et les produits se multiplient;
    • une certaine précipitation peut intervenir pour « boucler » le chantier dans les temps.

Pour rappel les incendie en phase de chantier interviennent le plus souvent en phase final de ce chantier, à une date souvent proche de la réception de travaux.

La théorie de « la garde du chantier » implique que le constructeur (y compris le sous-traitant) ait la responsabilité de l’ouvrage en cours de construction et, à ce titre, doive en supporter la responsabilité. Cette garde est transférée au maître de l’ouvrage qu’après réception de chantier.

786249photo-incendie-854x480le-chantier-sinstalle_1img-6641_3150823